DISTRIBUTION

Mise en scène : Yoann Pencolé
Écriture : Pauline Thimonnier
Assistanat à la mise en scène : Fanny Bouffort
Œil extérieur manipulation : Romuald Collinet
Jeu : Antonin Lebrun,Yoann Pencolé + 1 marionnettiste
Construction des marionnettes : Antonin Lebrun
Création costumes : Anna le Reun
Construction de la scénographie : Alexandre Musset
Création lumière : Alexandre Musset
Création son : Pierre Bernert
Régie : distribution en cours

PRÉSENTATION DE LA CIE 

Producteur délégué : la Compagnie Zusvex.

« Si je devais choisir un objet pour définir la Compagnie Zusvex, ce serait la table, une grande et longue table, à rallonges. Une table dressée et habillée par mes soins et autour de laquelle j’invite des artistes à venir prendre place. Sont autour de cette table : Mathis Bois, Fanny Bouffort, Anne-Marie Desmariaux, Leslie Evrard, Achille Grimaud, Marina Le Guennec, Sylvain Levey, Maïté Martin, Yoann Pencolé, Anne-Laure Pigache, Pauline Thimonnier, Pierre Tual. » Marie Bout, fondatrice de la Compagnie Zusvex (2004)

PRÉSENTATION DU PROJET

Christopher est un petit garçon de 8 ans comme tous les autres, qui se passionne pour les machines et le dessin. Il adore explorer des mondes imaginaires et se raconter des histoires dans sa chambre comme tous les autres enfants de son âge. Christopher vit seul avec son papa. Comme beaucoup d’enfants, il a un ami imaginaire, qui l’accompagne et l’aide à affronter les peurs du quotidien.

Christopher a souvent peur : peur de sortir, peur de parler avec les autres enfants, peur que la journée soit faite d’imprévus. Christopher est un enfant qui ne parle presque pas. Il s’isole de l’agitation et ne supporte pas le bruit. Parfois quand quelque chose d’imprévu arrive, il lui arrive de faire des crises d’angoisse. Christopher a des difficultés à se faire des amis. Il reste souvent des heures entières dans sa chambre à dessiner des mondes qui lui ressemble. Il reproduits les dessins d’Albrecht Dürer, les constructions de Léonard de Vinci et il se cache souvent dans les labyrinthes d’Escher.

Un jour, un événement anodin va bousculer sa vie et transformer son quotidien en une grande aventure qui va l’ouvrir à notre monde.

LES INTENTIONS :

– Interroger la notion de communication avec celui qui me ressemble mais qui est différent.

– Questionner le langage.

– S’appuyer sur la norme et l’anormalité, et explorer leurs frontières.

-Proposer une aventure, une quête de l’ordinaire.

LA MISE EN SCÈNE :

Christopher, ce sont 2 histoires qui se croisent sans cesse. Tout d’abord, le quotidien de ce couple père-fils décrit avec les mots du père. C’est un huis clos. Ce sont deux marionnettes articulées dont les mouvements peuvent se figer. Pour cette partie, j’imagine juste le père et le fils en marionnette, tous les autres interlocuteurs (docteurs, camarades de classes, voisins) seront des voix qui dialogueront avec le père ou avec le fils. Nous serons dans une esthétique noir et blanc aussi bien avec les marionnettes qu’avec le décor. Les costumes qui seront identiques pour le père et son interprète comédien (idem Christopher et son manipulateur) seront dans des teintes pastelles très légèrement colorées. Autour d’eux, une présence, celle de la mère, décédé depuis peu et qui assiste, impuissante, aux mondes qui séparent son homme et son fils.

En parallèle à ce huis-clos, il y aura le monde de Christopher. Dans ce monde ci, tout sera en 2 dimensions. Nous utiliserons le dessin et la rétroprojection mais aussi le théâtre d’ombre pour traverser l’aventure, la quête de Christopher. Dans cet univers les codes plastiques seront ceux de la gravure de Durer et des dessins de Léonard de Vinci. La géographie sera celle d’Escher. L’aventure, je l’imagine comme celle que vit Alice dans son pays des merveilles, habités par des êtres étranges et loufoques et dans lequel elle n’a de cesse de lutter pour s’adapter et s’intégrer.

Dans cette aventure, Christopher devra trouver sa place, passer une étape et grandir et ainsi trouver une clef pour s’adapter à notre monde. La musique sera au cœur du propos et sera importante pour faire le lien entre les 2 mondes. Comme lorsque nous nous réveillons d’un rêve et que nous découvrons que le bateau qu’on entendait au loin n’était autre que la tondeuse du voisin.

A la fin de l’histoire, Christopher et son père auront chacun fait un pas l’un vers l’autre pour se rapprocher. La 3D et la 2D vont se rencontrer.

NOMBRE DE PERSONNES EN TOURNÉE

4

PRODUCTION 

Prévue pour l »automne 2020

COPRODUCTIONS/SOUTIENS

En cours

CONTACTS

Artistique et diffusion : yoannpencole@yahoo.fr
Administration : Justine le Joncour justine@armada-productions.com
Production : Hectores, Gregoire Le Divelec / 06 13 29 33 49 / gregoire@hectores.fr

SITE INTERNET

www.zusvex.com

lien dossier

  • Compagnie : Compagnie Zusvex
  • Domaine artistique : Spectacle pour acteurs et marionnettes
  • Public : à partir de 8 ans
  • Durée : 1 heure